Attitude de l’opposition lors de l’assemblée du conseil : « Quel gâchis! », affirme Sylvie Parent

24 janvier 2018 - Hôtel de Ville de Longueuil - (MG)

Aux termes de cette troisième séance du conseil municipal tenue le mardi 23 janvier, la mairesse de Longueuil Sylvie Parent déplore l’attitude du parti Longueuil citoyen qui contribue à alimenter le cynisme de la population envers la politique municipale. Selon la mairesse, le chef de Longueuil citoyen, Xavier Léger, fait preuve d’une telle immaturité, d’une telle improvisation et d’un tel non-respect des règles démocratiques élémentaires lors de ses interventions que la qualité des délibérations du Conseil s’en trouve entachée.

Sylvie Parent mairesse de Longueuil - Équipe Action Longueuil
Sylvie Parent mairesse de Longueuil - Équipe Action Longueuil

Dans le dossier du choix de la présidence, les élus d’Action Longueuil considèrent que monsieur Léger a trahi la parole donnée en présentant à nouveau la candidature de monsieur Michel Lanctôt pour une troisième fois. Pourtant, en marge de la plénière préparatoire de lundi dernier, tous les élus s’étaient entendus pour que les citoyens ne fassent pas les frais à nouveau d’une empoignade inutile à ce sujet. Il était également convenu, qu’advenant l’incapacité pour un candidat d’obtenir les 2/3 des votes requis que les candidatures ne puissent pas être soumisses à nouveau, soit celles de madame Nathalie Boisclair et de monsieur Lanctôt. Enfin, il appartenait simplement à l’opposition de proposer un nouveau nom pour présider la séance de ce soir.

«En plus de ralentir les travaux du conseil, l’insistance de monsieur Léger à proposer Michel Lanctôt constitue une humiliation que le conseiller du district Antoinnette-Robidoux ne mérite pas. Je le félicite par ailleurs d’avoir accepté notre invitation à rencontrer notre caucus pour en discuter», a déclaré Sylvie Parent.

Improvisation et méconnaissance des règles

Le vice-président du comité exécutif, monsieur Éric Beaulieu, dénonce la méconnaissance des règles applicables au fonctionnement des institutions municipales de la part du parti de l’opposition et de son chef Xavier Léger. En interprétant les règles en fonction de leurs intérêts partisans, les élus de Longueuil Citoyen font preuve d’improvisation et de mauvaise foi.

«Monsieur Léger a démontré à plusieurs reprises qu’il refuse de respecter les règles qui régissent le fonctionnement du conseil municipal ainsi que les prérogatives de la mairesse, même lorsque le greffe et le contentieux de la Ville lui explique par écrit comment procéder dans le respect de nos lois et règlements. Il invente de plus des procédures à des fins bassement partisanes. Cette situation cause malheureusement des entraves au bon fonctionnement du conseil et ne fait qu’étirer inutilement les travaux», souligne monsieur Beaulieu.

Longueuil Citoyen refuse d’accepter le verdict des Longueuillois

Depuis l’élection du 5 novembre dernier, les agissements de l’opposition indiquent que Longueuil citoyen n’a vraisemblablement pas accepté le verdict de la population qui a porté Sylvie Parent à la mairie. La mairesse et les élus de son parti reconnaissent leur statut minoritaire au conseil municipal. En se comportant comme si son parti détenait la mairie, Xavier Léger fait preuve d’entêtement. De plus, il est incapable de prendre une décision sans obtenir l’assentiment de sa chef de cabinet/chef du parti Longueuil citoyen/candidate avouée aux élections de 2021. Force est de constater que les multiples chapeaux que porte Josée Latendresse alimentent la division entre les élus de Longueuil.

Source : Cabinet de la mairesse Renseignements : Alexandra Bélisle, 514 969-7739 alexandra.belisle@longueuil.quebec

Propulsé par 7Dfx